Grupo de pesquisa acadêmica internacional, vinculado à ESPM - SP.

Le projet présenté ici fait partie d’un groupe international de chercheurs, appelé «Cultures juvéniles à l’ère de la globalisation», qui vise à développer une étude comparative de la vision de la mondialisation culturelle pour la construction du cosmopolitisme esthétique chez les jeunes France, le Canada, l’Australie et le Brésil. Ce projet est mené par la Direction de la Prévision de Recherche et des Statistiques du Ministère de la Culture et de la Communication de la France, en la personne de Sylvie Octobre, et par le professeur Vincenzo Cicchelli, du Gemass (Groupe des Méthodes d’Etude de l’Analyse Sociologique de la Sorbonne ) / CNRS et de l’Université de Paris 4.

Nous avons l’intention de discuter comment les jeunes construisent des représentations d’eux-mêmes et de leurs relations avec le monde, par la consommation de biens culturels, soient-ils globalisés ou localisés. Nous cherchons des preuves pour démontrer si ils développent une posture esthétique que peut être considérée comme un processus de construction d’un regard vers l’autre. En d’autres termes, nous cherchons à comprendre le cosmopolitisme culturel et esthétique, par l’analyse de la consommation culturelle (musique, télévision, cinéma, séries, journaux / magazines, bandes dessinées, livres, jeux vidéo, blogs / sites, réseaux sociaux), et des expériences avec la culture mondiale à travers lequel les jeunes construisent leurs critères de jugement, les connaissances et l’imagination de l’autre.

Pour le projet au Brésil, nous avons inclus l’examen de la réalité hybride Amérique latine. Nous commençons par cette perspective pour discuter si la construction d’une posture cosmopolite parmi les jeunes de la région se passent dans les expériences périphériques ou centrales, selon les flux mondiaux d’homogénéisation ou des mouvements locaux. Pour cela, nous avons commencé nos études à São Paulo, une ville globale, par rapport à d’autres réalités centrales de villes globales (comme à Paris), puis on suit pour comprendre la réalité dans différentes villes du pays (Rio de Janeiro, Porto Alegre, Belo Horizonte et Recife).

Comme principaux produits, le groupe prévoit de développer plusieurs publications, dont un livre de la série «Youth in a Globalizing World”, de l’éditeur Brill, développer la recherche à l’échelle nationale en partenariat avec le SESC et son centre de recherche, et de consolider le partenariat du projet international avec les fronts de recherche en France, au Canada, en Australie, et des chercheurs du groupe thématique internationale, le Royaume-Uni, les Etats-Unis et Israël.